16/11/2013

La belle et les bêtes

Salut à tous,

Comme je me remets à Warmachine je m'astreins à acheter les références qui me manquent (et y'en a, argh !) et à les peindre, tout ça à un rythme relativement régulier. 

J'ai pour objectif de monter une armée, de 35 pts dans un premier temps, pour le début de l'année prochaine, centrée autour des winter guards et de leur warcaster dédié, Epic Sorscha !
Je diversifierai mon armée par la suite.

Voici donc la sex symbol du Khador, la Forward Kommander Sorscha "le feu sous la glace" Kratikoff :


Elle est comme sur un petit nuage glaçon !

J'ai repris le même schéma de couleurs que pour ma pSorscha : du rouge, un peu de dorure et de noir.

Par contre, niveau métaux, j'ai choisi d'y aller en TMP au lieu du NMM : c'est moins long à faire et comme j'aimerais faire ainsi pour le reste de l'armée, ça ne déparaillera pas.

Enfin le socle est peut-être un poil trop flashy mais surtout, j'ai eu un gros raté pour la neige : alors que je voulais y mettre du verre pilé pour simuler des cristaux, j'ai dû me rabattre sur le classique eau/colle à bois/bicarbonate car le verre n'était pas assez finement broyé... il va falloir que je l'écrase à nouveau ou que je trouve un autre produit.

Quelques vues supplémentaires :

Bons baisers du Khador !


N'oublions pas son arme, Frostfang, une faux/marteau de guerre ? Ici j'ai coloré la lame avec des lavis bleus.

Enfin, après la Belle, voici les bêtes : une unité de doomreavers, sur lesquels j'ai peut-être un peu abusé du faux sang.


Maintenant, quelques considérations esthétiques.

Vous aurez remarqué les couleurs vives que j'ai employées, majoritairement le fameux rouge distinctif de cette armée.

Deux raisons à cela :
- premièrement je vois souvent sur les forums d'autres schémas de couleurs qui font plus "réalistes" ou plus "moderne". Hors je n'ai pas envie de voir un affrontement entre des armées kakis et marrons, des couleurs certes très adaptées aux vrais soldats mais bien fades sur une table de jeu d'un univers fantastiques. Je veux qu'au premier coup d'oeil et même de loin, on puisse identifier les opposants avec des couleurs qui claquent.

- deuxièmement ma visions des royaumes d'acier est une versions fantastiques des conflits du XIX siècle de chez nous. A cette époque le soldat portait fièrement les couleurs de son pays, et tant pis si son uniforme se voyait à 2 km ! Donc puisque le rouge est la couleur du Khador, toute mon armée sera rouge, et fière de l'être, non mais !

A bientôt !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire