11/03/2014

Il est beau mon missile !

Bonjour !


Pour la préparation d'un tournoi je me suis mis les mains dans le cambouis en examinant les statistiques des nombres de touches en fonction des dés d'attaque et de défense mises à disposition par l'atelier du faucon ici.



Du coup je me suis à mon tour lancé dans les calculs de stats en essayant de me souvenir de mes lointains cours de la fac, pour les appliquer aux missiles et torpilles (bah ouais, quand on a un appareil comme le Tie-Bomber, y'a des choix judicieux à faire...).



Si je ne me suis pas trompé, on obtient les résultats suivants :




Pour le fichier excel c'est .

D'abord quelques explications :
- Comme pour le tableau dont je me suis inspiré, les résultats représentent une espérance en nombre de points de coque/boucliers perdus. Les cases en rouge sont favorables à l'attaquant tandis que celles en vert lui sont défavorables (avec une espérance négative). Pour les quelques cases blanches à 0, c'est du 50/50.

- La ligne de chiffres en gris pâle contient les espérances en nombre de dégâts sur les dés rouges, sans tenir compte des dégâts critiques, avant que le jet de défense ne soit fait.

- La colonne de chiffres en gris pâle contient les espérances d'esquive sur les dés verts.




Analysons maintenant les différentes armes :

- Torpilles à protons et missiles à concussion offrent des résultats identiques mais le pouvoir des premières est annulé si le pilote bénéficie de la concentration. Dans ce cas les missiles leur sont nettement supérieurs.

- Dans le cas des torpilles à protons avancées, ce ne sont pas les cinq dés d'attaque qui représentent un danger mais bien leur pouvoir lorsque le pilote peut se concentrer, elles surclassent alors toutes les autres armes. A n'utiliser que si l'on est sûr de pouvoir utiliser une concentration.

- Les missiles groupés fonctionnent en deux salves, les résultats font le bilan de ces deux jets d'attaque face à deux jets de défense. Lorsque l'attaquant est concentré, la concentration n'est appliquée qu'à la première salve, de même si le défenseur est concentré et/ou esquive. On constate que l'efficacité de ces missiles groupés chute rapidement lorsque le nombre de dés de défense augmente. A n'utiliser que face à un appareil à un seul dé (ou zéro, c'est encore mieux !).

- Les missiles d'assaut délivrent moins de dégâts bruts que les autres armes, ils ne seront donc utiles que contre des ennemis en formation serrée.

- Les missiles à tête chercheuse n'utilisent pas le marqueur d'acquisition lorsqu'ils sont lancés, j'ai donc considéré que le pilote le dépensait automatiquement pour améliorer ses dés, le tableau en tient compte et montre donc une efficacité très intéressante pour ces missiles. De plus ils ne sont pas affectés par une évasion du défenseur et resteront donc utiles contre des vaisseaux impériaux.



Alors, quelle est la meilleure arme ?
Difficile de répondre bien sûr car elles ne s'utilisent pas dans les mêmes circonstances.
On peut néanmoins se rendre compte que malgré leur efficacité meurtrière, les torpilles à protons avancées sont très chères, en plus de nécessiter plusieurs conditions pour être pleinement efficace.

A l'opposé je pense que le missile à tête chercheuse avec le "lock automatique" et l'annulation de l'esquive lui permet d'être efficace et polyvalent pour un coût à peine plus élevé que les armes les plus abordables.

Enfin, si on est à un point près (et qu'on a le choix), je pense que le missile à concussion est à préférer aux torpilles à proton et missiles groupés.



N'hésitez pas à laisser des commentaires pour débattre de tout cela (justesse du tableau et pertinence de l'analyse), et en attendant un nouvel épisode...

Que la force soit avec vous !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire